Actualités

Produits lactofermentés : ces aliments que notre microbiote s’arrache

S’ils évoquent instantanément la choucroute hivernale, les produits lactofermentés dépoussièrent cette image un brin rustique. Il n’y a qu’à observer les rayons de nos épiceries bio préférées pour s’en apercevoir : miso, tempeh, kombucha et kéfir caracolent en tête de nos gondoles. Quel est le secret de la lactofermentation, qui laisse en bouche une saveur inimitable ? Comment en faire profiter pleinement notre santé ? Voici notre dossier complet pour devenir incollable sur ces ingrédients healthy et gourmands !

Qu’est-ce que la lactofermentation ?

La lactofermentation est un procédé de fermentation qui résulte de la conversion des glucides en acide lactique. Celle-ci s’effectue par les bactéries lactiques, naturellement présentes dans certains aliments. Qui prolifèrent sous des conditions bien précises : humidité, chaleur, et teneur suffisante en sucres dans les ingrédients.
Utilisé depuis la nuit des temps pour conserver les aliments. Ce procédé crée une certaine acidité qui protège les denrées des micro-organismes pathogènes. Une acidité également à l’origine de ce petit goût prononcé, si typique des ingrédients fermentés !

Quels sont les bienfaits de la fermentation sur l’organisme ?

Moyen de conservation longue durée, la lactofermentation présente surtout de nombreuses vertus pour notre organisme. Tout particulièrement lorsqu’il s’agit de chouchouter nos intestins !
Tout d’abord, cette fermentation facilite l’absorption d’un grand nombre de nutriments. Les glucides souvent mal tolérés, comme le lactose, sont ici prédigérés et donc parfaitement assimilés. Ce qui explique la meilleure digestibilité des yaourts vis-à-vis du lait de vache, ou de la choucroute par rapport au chou classique. En complément, l’acide lactique favorise la sécrétion de sucs digestifs, optimise la décomposition des protéines et l’assimilation du fer.
Par ailleurs, les produits lactofermentés non chauffés constituent un réservoir de « bonnes bactéries vivantes ». Les probiotiques, qui viennent rééquilibrer notre microbiote souvent mis à mal par notre hygiène de vie (stress, pollution, déséquilibre alimentaire, médicaments…). Une occasion d’armer notre flore intestinale contre les agressions extérieures et de renforcer notre immunité !
Enfin, la lactofermentation présente un avantage de taille : elle préserve les vitamines et minéraux des aliments… et en synthétise parfois de nouveaux ! C’est notamment le cas des vitamines B et K, indispensables au bon fonctionnement du système nerveux et de la coagulation, fabriquées lors du processus de fermentation.

Où peut-on trouver des produits lactofermentés ?

Pas besoin de se mettre à l’heure alsacienne tous les jours ! Il existe mille et une autres façons d’inviter les produits lactofermentés dans nos assiettes. Parmi les plus célèbres, citons les légumes lactofermentés : ultra faciles à réaliser, il suffit de les détailler puis de les ranger dans un bocal propre, avant de les recouvrir intégralement d’eau salée. Carottes, concombres, haricots verts, betteraves ou oignons, les possibilités sont infinies. Si vous êtes adepte des crucifères, essayez également l’audacieux kimchi, spécialité coréenne à base de chou fermenté pimenté.
Les produits laitiers ne sont pas en reste. Si le traditionnel yaourt fait figure de référence, d’autres spécialités fermentées se révèlent tout aussi exquises, comme le lait caillé ou le lait ribot. Mettez-les par exemple au menu du petit déjeuner, en compagnie d’un pain au levain bio. Issu lui-même d’un procédé de fermentation, le levain favorise en effet la digestion des protéines des céréales, dont le gluten.
Pour les végétaliens, les produits fermentés au soja se révèlent tout aussi intéressants : miso, tempeh ou sauce soja agrémenteront à merveille un bouddha bowl.

Et les boissons ?


Du côté des boissons, misez sur le kéfir de fruits, un breuvage pétillant confectionné à partir de grains de kéfir, de fruits variés et de sucre. Très apprécié en Chine et en Russie, le kombucha naît d’un mélange de bactéries et de levures, placé en culture dans un liquide plus ou moins sucré (thé, eau citronnée, miel…).
Envie de régénérer en profondeur votre organisme ? Succombez à la sève de bouleau lactofermentée. Consommée en cure de 3 semaines à raison d’un verre par jour, cette boisson aux effets probiotiques renforce la flore intestinale tout en relançant les organes d’élimination – comme le foie et les reins. Parfaite à la sortie de l’hiver pour doper ses défenses immunitaires, ou lors d’un régime pour accompagner sa perte de poids !

Comment consommer les aliments lactofermentés au quotidien ?

Seul hic avec les produits fermentés, leurs probiotiques se contentent de transiter dans l’intestin. Pour en profiter, un seul maître-mot : la régularité ! Rassurez-vous, une petite quantité chaque jour suffit. D’autant plus que les saveurs marquées des aliments issus de la fermentation tendent à rassasier plus vite.
Une soupe miso en entrée, une petite poignée de légumes lactofermentés pour condimenter son bol de riz complet, un yaourt au bifidus pour conclure le repas : à vous de puiser l’inspiration parmi toutes ces suggestions.

Délicieux, pratiques et sains : les produits lactofermentés ont tout bon ! Pour adopter le réflexe fermentation dès les beaux jours, découvrez dans notre boutique en ligne la sève de bouleau bio lactofermentée Probiotisève. Un précieux élixir, récolté de manière artisanale et dépourvue de tout additif, qui stimule l’élimination des toxines et rééquilibre le microbiote. De plus, l’eau de bouleau vous fait bénéficier d’un cocktail inégalé de vitamines, minéraux et oligo-éléments. Un ferment de choix pour nourrir votre santé !

forêt de bouleau
Fermer