Actualités

Les bienfaits de la lacto-fermentation

La lactofermentation est utilisée par nos ancêtres comme méthode de conservation des aliments depuis la nuit des temps. Cette pratique permet d’augmenter la durée de vie des aliments et de les consommer durant toute l’année sans aucun risque pour sa santé.

Un procédé de conservation naturel

Depuis un certain temps, on entend de plus en plus parler de fermentation, ferments lactiques, lactofermentation.

  • Mais c’est quoi exactement ?
  • A quoi consiste cette pratique et quels en sont les bienfaits ?

Il existe plusieurs types de fermentation : lactique, alcoolique, acétique, malolactique. Nous allons vous parler essentiellement de la fermentation lactique, dite lacto-fermentation, celle utilisée pour notre conservation de notre sève de bouleau Probiotisève.

La lactofermentation conserve les aliments et boissons tout en augmentant leur valeur nutritive !

La sève de bouleau contient naturellement des glucides (sucres). Ceux-ci vont démarrer le processus de lactofermentation quelques semaines après la récolte, ce qui produit de l’acide lactique. Grâce à ce processus, la sève se conserve, se bonifie et crée des probiotiques naturels pour notre flore intestinale ! Une façon simple et efficace quand on veut conserver tous les nutriments !

Les bienfaits de la lactofermentation

Les aliments lactofermentés se conservent plusieurs années sans aucun risque de développement de bactéries. Ils peuvent être consommés en toute sécurité pendant très longtemps grâce à l’acide lactique qui est un conservateur naturel. Celui-ci empêche les pathogènes de survivre.

Rééquilibrage de notre flore intestinale et bien plus encore :

Les produits lactofermentés favorisent la flore intestinale, souvent malmenée par une mauvaise alimentation ou l’absorption de médicaments. Ils exercent une action probiotique : ils régénèrent la flore intestinale (réensemencement en bactéries). Les aliments et boissons lactofermentés sont plus simples à digérer et moins irritants pour les intestins. Cela assure le bon fonctionnement de la barrière intestinale et rééquilibre le microbiote.

L’acide lactique présent, facilite la digestion : il fournit des sucs digestifs, régularise l’acidité de l’estomac, facilite la décomposition des protéines et favorise l’assimilation du fer. Il favorise également le métabolisme et la respiration cellulaire. C’est également un désinfectant naturel. C’est pourquoi les ferments lactiques sont vivement recommandés après une prise d’antibiotiques qui détruisent la flore intestinale et de ce fait affaiblit notre système immunitaire. La lactofermentation permet aux bonnes bactéries comme les « probiotiques » de proliférer. Elles éliminent les toxines accumulées dans l’organisme, éliminent l’acide phytique présent dans les céréales et diminuent l’effet des pesticides que l’on retrouve dans les aliments.

Contrairement à la conservation par le froid (congélation, surgélation) ou la chaleur (stérilisation, pasteurisation), la lacto-fermentation ne nécessite aucune énergie et ne détruit pas les nutriments.

Augmentations nutritionnelles

La lactofermentation augmente la biodisponibilité des minéraux présents au départ dans les aliments.

La teneur en vitamines des produits lactofermentés est généralement plus élevée. Non seulement la fermentation assure une bonne conservation des vitamines présentes dans les légumes (l’acidité du milieu est favorable à la conservation de la vitamine C), mais les micro- organismes synthétisent également de nouvelles vitamines, notamment les vitamines B et K indispensables pour le fonctionnement du système nerveux.

Fermer
    Panier